Le camée est un procédé de gravure en relief utilisé pour concevoir des bijoux ou des objets décoratifs. Il est généralement mis en œuvre sur des matériaux présentant des strates de couleurs différentes afin que le contraste renforce encore l’effet de relief. Aujourd’hui, le camée sert principalement à la réalisation de pendentifs.

Bijoux camée : gravure en relief de précision  

Les premiers bijoux camées datent de l’Antiquité. Le procédé commence par la sélection d’une pierre dure composée de strates de couleurs différentes. L’agate, la sardoine, l’onyx et le béryl figurent parmi les matériaux les plus courants. La fabrication consiste ensuite en une gravure en relief, qui va s’attacher à faire ressortir les motifs de la composition grâce au jeu entre les différentes teintes de la pierre.

La gravure est ensuite montée sur un fond coloré, avec là encore une recherche de contraste visant à mettre en lumière le motif principal. Les techniques de camées ont évolué au fil des siècles, avec l’introduction de nouveaux matériaux comme la nacre, la porcelaine l’ivoire ou le corail.

Le camée peut aussi être imité ou reproduit de façon artificielle en associant une pierre dure uniforme à un autre matériau coloré pour recréer la polychromie. Certains camées combinent par exemple l’agate bleue ou rose, utilisée comme support, à de la porcelaine gravée en relief. Dans certains cas, les matériaux peuvent aussi être peints ou recouverts d’émail coloré.

Pendentif camée : le profil de femme à l’honneur

Dans la Rome antique, le bijou camée met souvent à l’honneur une divinité ou une personnalité publique. On trouve par exemple des vestiges de pendentifs, de bagues ou de boucles d’oreille à l’effigie de Vénus, déesse de la beauté et de l’amour, Cybèle, déesse de la fertilité, ou Minerve, déesse de la sagesse. Encore aujourd’hui, la plupart des pendentifs camée mettent en avant un profil de femme qui peut revêtir une symbolique particulière (religieuse par exemple).

Quand le support est de taille suffisante, le camée se fait plus complexe. Au Moyen-Âge ou à la Renaissance, on rencontre par exemple des compositions de grande taille en forme de tableau. Elles deviennent alors des ornement décoratifs, souvent prestigieux.

Le trait des camées modernes s’inspirent souvent des bijoux anciens.

Camée : un camaïeu de couleurs

Au fait, pourquoi parle-t-on de camée au masculin ? Le terme est emprunté à l’italien cameo qui a également donné naissance au mot camaïeu. Cette racine commune désigne l’association de couleurs différentes (ou de nuances différentes) au sein d’un seul et même objet.