La corne d’abondance italienne est souvent portée comme amulette porte-bonheur. Elle plaît pour son élégance et ses lignes discrètes. Découvrons ensemble les origines de ce bijou symbolique.

Histoire de la corne d’abondance

Bien qu’il s’agisse d’un symbole italien, la corne d’abondance puise ses origines dans la mythologie grecque. Dérivé du latin « cornu » qui signifie « corne » et « copiae » qui désigne l’abondance, cet objet se présente sous la forme d’une corne de ruminant, ou parfois d’une coquille de triton. Elle est l’attribut de Ploutos, le dieu grec de la richesse et de l’abondance.

Ses origines remontent donc à l’Antiquité. On la retrouve sur de nombreux objets tels que des pièces de monnaie, des sculptures, des peintures, etc. Elle se présente sous la forme d’une grande corne débordant de fruits, de légumes et de fleurs.

Selon la légende grecque, Zeus aurait un jour cassé accidentellement l’une des cornes de la chèvre Amalthea, qui fut sa mère nourricière lorsqu'il se cachait de son père Cronos, dans les montagnes de Crète. Pour se faire pardonner auprès de cette dernière, Zeus lui promit que cette même corne lui apporterait éternellement ce dont elle aurait besoin et se remplirait de fruits ainsi que de fleurs sans jamais se vider. Ainsi naquit la corne d’abondance.

Une autre légende raconte qu’il s’agirait en fait de la corne qu’Héraclès, fils de Zeus, arracha au dieu fleuve Achéloos qui avait alors prit la forme d’un taureau. Cette bataille avait pour but de gagner le cœur de Deianira, fille du roi Aeneus. La corne fut remplie de fruits et de fleurs pour être présentée en l'honneur de leur mariage.

On retrouve la corne d’abondance sur de nombreuses représentations mythologiques. À Naples notamment, sur la piazza San Angelo a Nilo, se trouve une superbe statue de Zeus tenant dans sa main une corne d’abondance.

Elle ressemble également aux cornes de nombreuses créatures sacrées, et était portée par de nombreux dieux et déesses de l’Europe ancienne :

- Le dieu Faunus de la Rome antique connu pour sa nature et sa fertilité.

- Le dieu Celte Cernunnos connu pour sa fertilité, sa vie, ses animaux et sa richesse.

- La déesse Grecque Selene connue sous le nom de déesse de la lune.

De l’Antiquité à l’ère moderne, elle a continué d’être représentée et figurait même sur les pièces de monnaie françaises à la fin du 19ème siècle. Aujourd’hui elle prend de nombreuses formes différentes et est assez courante dans le domaine de la bijouterie.

Les origines italiennes de la corne

Également connue sous le nom de « corne italienne », « cornicello » ou encore de « Piment », il semblerait que le port de cette corne telle qu’on la connaît aujourd’hui ait commencé en Italie.

Elle a pour but de protéger la personne qui la porte du mal, en particulier du mauvais œil. Elle est également portée par les italiens dans le but d’apporter fertilité et prospérité. Elle permet aux descendants d’immigrés de montrer leur appartenance, de se connecter à leur patrimoine et à leurs racines.

Le pendentif corne d’abondance

Ces pendentifs présentent généralement un aspect simple et délicat. C’est justement cette allure sobre, raffinée, qui les rend si attrayants et faciles à porter au quotidien. La corne d’abondance peut orner un collier, un sautoir, une chaîne autour de la cheville ou prendre sa place parmi les charms d’un bracelet.

Un pendentif corne d’abondance est une belle idée de présent à offrir à un proche afin de lui apporter bonheur et prospérité. Il peut aussi bien être porté par un homme que par une femme car c’est une pièce complètement mixte.

Il arrive également qu’il soit offert en cadeau de naissance, ou encore à l’occasion d’un mariage afin de protéger les futurs époux et de leur porter chance.

Outre son design intemporel, c’est également un bijou talisman, une sorte d’amulette incarnant l’abondance dans son sens le plus large : richesse, bonheur, amour, fécondité, espérance, générosité, etc.

Vous trouverez ce pendentif décliné dans différentes matières telles que l’or jaune, l’or blanc, l’argent 925, la nacre, le corail, etc. Bien qu’il soit majoritairement présenté dans sa forme la plus épurée, il existe aussi certains modèles plus sophistiqués agrémentés de pierres fines ou précieuses.