Bien que le blanc soit le plus illustre, le diamant existe également dans d’autres couleurs dont le noir, un spécimen bien moins connu mais aussi mystérieux et somptueux que son frère immaculé. Découvrez le plus rare, voire le plus fascinant de tous les diamants.

Histoire du diamant noir

Le diamant noir est aussi appelé « carbonado », qui signifie « brûlé » ou « carbonisé » en portugais. Il symbolise la force et la protection.

Malgré plusieurs théories avancées par les scientifiques, son origine précise reste une énigme. L’hypothèse la plus probable est que cette gemme se serait formée suite à l’impact de météorites dont les débris auraient atterri au Brésil et en Afrique, lorsque les deux continents ne formaient qu’un. Vous l’aurez compris, son apparition remonte à très loin, bien plus que celle des diamants blancs et de couleurs, avec quelques milliards d’années d’avance.

Le diamant noir fut d’abord découvert au Brésil au cours du 18ème siècle. Pendant longtemps, il fut considéré comme une pierre assez ordinaire, probablement en raison de sa teinte particulière qui lui valait souvent d’être comparé au charbon.

Il fut utilisé pour tailler le bois dans les forêts, puis ensuite rapporté en Europe. En 1905, le carbonado fut utilisé pour creuser la roche du Canal de Panama.

Les bijoutiers n’ont commencé à s’y intéresser et à l’utiliser pour leurs créations qu’à partir de 1990. Aujourd’hui encore, il reste peu courant dans le monde de la joaillerie.

Parmi les diamants noirs célèbres, nous citerons par exemple le Spirit of de Grisogono (312,24 carats), le Black Star of Africa (202 carats) ou encore le Table of Islam (160,18 carats).

Description et composition

Le diamant noir possède une structure unique et complexe, comprenant un grand nombre d’inclusions microscopiques de graphite ou d’hématite, ayant pour effet d’absorber la lumière au lieu de la réfléchir comme les autres diamants.

Opaque, il est également poreux et présente un aspect lustré très particulier. Sa dureté est de 10 sur l’échelle de Mohs, soit le maximum. Sa densité est de 3,5. Le diamant noir est extrêmement solide, bien plus que les autres diamants. C’est pour cette raison et par son absence de plan de clivage, qu’il est si difficile à tailler.

Gisements et extraction du diamant noir

On le trouve uniquement au Brésil et en République Centre Africaine, dans les dépôts alluviaux récents.

À l’inverse des diamants blancs et colorés qui proviennent des couches profondes de la terre (roches volcaniques appelées kimberlites), le diamant noir, lui, reste plutôt proche de la surface.

Faire l’acquisition de diamants noirs

Malgré sa beauté et sa rareté, le diamant noir est moins cher que les autres diamants car il est moins connu et peu demandé. Sa cote de popularité est cependant en hausse ces dernières années. En effet, l’élégance naturelle et l’allure unique du carbonado sont de plus en plus prisées en joaillerie. Il est utilisé pour des bijoux de style assez contemporain, masculins et féminins. Il permet également de créer un contraste net et remarquable sur des bijoux en or blanc ou même assemblé avec des diamants blancs. Le diamant noir est aussi apprécié sur des montures en or jaune ou rose.

Avant d’investir dans un diamant noir, il est important de vérifier que sa surface ne présente aucun défaut et qu’il s’agit d’un véritable carbonado. Il existe des diamants noirs traités, à savoir des diamants blancs ou de couleur ayant subit un traitement particulier par irradiation, afin de prendre une couleur noire. N’hésitez pas à faire appel à un expert pour être sûr de la valeur exacte de la pierre. De plus, comme pour tous les diamants, la gemme devra être accompagné d’un certificat délivré par un laboratoire indépendant.