Quel que soit le style ou l’époque, la perle a ce petit quelque chose bien spécial. Mystérieuse, élégante, indéniablement féminine, c’est un incontournable qui se réinvente constamment. Voici ce qu’il faut savoir sur cette jolie boule nacrée afin de bien choisir votre bijou.

Formation d’une perle

Une perle est une petite concrétion de nacre produite naturellement par certains mollusques, en réaction à l’introduction accidentelle d’un corps étranger dans sa coquille (grain de sable par exemple). On la qualifie de biominéral, soit une roche d’origine organique.

Il est important de distinguer deux types de perles :

- Les perles naturelles ou perles fines, qui se trouvent dans la nature sans intervention de l’homme. Ce sont les plus nobles et les plus rares, donc les plus chères.

- Les perles de culture qui sont induites par l’homme. Elles représentent la quasi totalité des perles vendues.

Pour ces dernières, c’est l’homme qui va introduire volontairement un élément extérieur dans la coquille du mollusque afin que ce dernier le transforme en l’entourant de nacre.

Les perles de culture proviennent d’huîtres perlières, une famille différente des huîtres comestibles. On compte trois espèces principales d’huîtres perlières : la Pinctada fucat, la Pinctada maxima et la Pictada margaritifera.

Les principaux types de perles de culture utilisées dans le domaine de la joaillerie

Les perles de culture des mers du sud

Considérées comme les « reines des perles », ces perles d’eau salée chaude sont particulièrement rares et volumineuses avec un diamètre de 9 à 16 mm. Elles sont cultivées dans le sud du Pacifique (Australie, Nouvelle Calédonie, Philippines, Indonésie et Birmanie).

Elles présentent une teinte blanche immaculée ou un somptueux doré profond. 

Les perles Akoya

Récoltées en hiver sur les côtes japonaises, ces perles d’eau salée froide sont assez petites, avec un diamètre allant de 2 à 9 mm. De forme ronde, elles présentent un très bel éclat, ainsi qu’un lustre lumineux et brillant.

Principalement blanches, elles se parent de reflets rosés, dorés, parfois légèrement argentés.

Les perles de culture de Tahiti

Également connues sous le nom de « perles noires », elles sont cultivées en Polynésie française. Ce sont les seules perles naturellement foncées, d’où leur grande valeur et le fait qu’elles soient très recherchées.

Les perles de Tahiti affichent une taille impressionnante allant de 8 à 18 mm. Elles présentent différentes nuances de gris avec de superbes reflets (aubergine, vert, bronze, etc.).

Les perles de culture d’eau douce

Elles sont cultivées en Chine, dans les lacs, les rivières et les fleuves. Bien plus petites que les autres perles, elles ne mesurent que 2 à 5 mm. Leur prix est plus abordable puisqu’elles sont moins rares.

Leur couleur blanche peut prendre des reflets dorés, pêche, argentés ou rosés.

Acheter votre bijou en perles

Bagues, bracelet, colliers et boucles d’oreilles en perles se déclinent dans un vaste éventail de formes, de design et de matières. Aujourd’hui, les bijoux en perles de culture peuvent aussi bien afficher une allure contemporaine qu’une silhouette classique. Tout dépend du créateur.

La perle a l’avantage de se marier aussi bien avec l’or jaune, rose ou blanc, qu’avec l’argent.

Bien choisir sa perle

Pour bien choisir un bijou en perles ou une perle en particulier, trois principaux critères sont à prendre en compte : l’éclat (réflexion de la lumière sur la nacre), le lustre (aspect brillant naturel) et l’orient (luminosité des reflets).

La forme rentre aussi en compte ; ronde, semi-ronde, baroque, ovale, poire, bouton ou baguée.

Quant à la qualité de sa surface, elle est définie par un classement en quatre lettres allant de A (imperfections légères) à D (nombreuses imperfections).

Reconnaître une vraie perle de culture

Si vous comptez acheter un collier en perles de culture, il est important de vous assurer qu’il s’agit bien de véritables perles. Voici quelques astuces :

- La perle étant une création de la nature, une matière vivante, il est évident qu’aucune n’est identique à l’autre. Chaque spécimen présente des particularités uniques. Un collier avec des perles parfaitement identiques a de grandes chances d’être faux.

- Une véritable perle est froide quand on la prend dans la main, tandis qu’une perle fantaisie prend la température ambiante de l’endroit où elle se trouve.

- Une vraie perle est pleine donc plus lourde qu’une fausse.

- Une vraie perle présente une texture légèrement rugueuse si vous frottez, tandis que la perle fantaisie est complètement lisse.

Nous vous invitons à découvrir notre sélection de collier perle.